service commercial au 07 81 10 40 82 contact@electrolyseur-tiny.com

Un point d’eau ne doit jamais rester sans traitement, même en hiver. Si les micros organismes s’y développent peu les algues peuvent se développer sans problème.
En hiver, il y a deux méthodes. L’hivernage actif et l’hivernage passif.

L’hivernage actif ou dynamique
Cette formule convient plus particulièrement à un climat tempéré. Le temps de filtration est:

température de l’eau divisée par 3.

En dessous de 5 degrés il faut laisser tourner la pompe de 1 à 2 heures par jour dont au moins une heure très tôt en matinée (plus en cas de fort gel pour éviter que l’eau ne gèle).
Avantages : Esthétique si on a pas de couverture. L’eau reste propre puisqu’elle est régulièrement filtrée.
Inconvénients : Consommation électrique. Risque grave en cas de gel de l’eau (pompe, canalisations, skimmers, …).

Préalable : la piscine est correctement nettoyée. Ajout de produits fongicides anti-algues (produit d’hivernage) lorsque la température de l’eau est inférieure à 12°C. L’anti-calcaire n’est pas utile car l’eau de pluie va adoucir l’eau de la piscine.

L’hivernage passif
Cette formule convient plus particulièrement à un climat froid. Au préalable : la piscine est correctement nettoyée. La couverture est imperméable et retient les sédiments; son centre est généralement pourvu d’une grille d’évacuation des eaux de pluie ou vidangée d’un tiers. Le niveau d’eau dans le bassin est abaissé sous les bouches de refoulement. Les circuits skimmers, prise balai, refoulements sont entièrement vidangés ; ensuite, ces pièces sont pourvues de bouchons d’hivernage étanches. Tous les circuits et matériels hydrauliques du local technique sont entièrement vidangés L’alimentation des appareils électriques est interrompue. Incorporer dans le bassin une dose de produit fongicide anti-algues (produit d’hivernage) éventuellement du peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée).